S’organiser du temps pour soi

Self-care, self-love, slow living, comment se fait-il qu’émergent depuis quelques temps, plusieurs mouvances qui nous invitent à prendre du temps pour soi, prendre soin de soi, avec douceur et lenteur ? Et si c’était le reflet d’un besoin criant de notre époque ? Ralentir et prendre soin de soi, et si c’était la solution à notre trop plein de stress, à nos manques de conscience, à nos accès de violence incontrôlés, à nos burn-out et à nos dépressions ? Non pas la cure de tous ces maux mais plutôt ce qu’il faudrait faire pour éviter qu’ils se produisent ?

Mon expérience

Pour ma part j’étais déjà adepte de ces philosophies de vie avant de tomber dans le burn-out en septembre 2020. Et c’est seulement en étant à l’arrêt complet que j’ai compris à quel point j’étais loin du compte dans mon ratio productivité/soin de soi.

Il faut dire que je suis hypersensible. Cela veut dire que j’ai en quelques sortes encore plus besoin de temps pour moi, de solitude, de douceur, de silence. Car sinon mon système est surchargé et, là où d’autres sont un peu à plat pendant 1 jour ou 1 week-end, chez moi ça prend la forme d’une crise de larme ou de déprime qui peut durer plusieurs jours. Au final ma productivité se mesure au temps que j’accepte de prendre pour moi. S’il n’y en a pas assez, je ne suis plus bonne à rien, ni utile à personne.

J’ai donc expérimenté de bloquer une plage horaire chaque jour, que je consacre à mon épanouissement. 2h pendant lesquelles je suis seule avec moi-même et je m’autorise à exprimer librement ce qui me vient, ce que je ressens.

Ce n’est pas forcément un temps d’introspection, ça peut être un temps d’exploration de ma créativité, ou un temps de détente ou je reçois passivement le fruit de la créativité d’un.e autre (film, série, podcast, musique, belles images, etc.)

Comment s’organiser un temps pour soi

En 6 points : ce qui est important pour bien prendre soin de soi quand on a du mal à le faire spontanément

  1. délimiter un espace-temps quotidien. Quelle durée ? Quel moment de la journée ? Quel endroit où t’isoler ? A toi de décider.
  2. prévenir son entourage que l’on n’est pas disponible pendant x temps. Moi par exemple, je me réserve 2h le matin, après mon petit déjeuner.
  3. si tu n’as pas l’habitude de prendre ce temps pour toi, tu peux te sentir un peu perdue et ne pas savoir quoi en faire. Utilises alors le temps que tu as délimité pour faire une liste des activité qui te ressourcent et pourquoi pas planifier dans ta semaine, la façon dont tu vas utiliser ton temps pour soi.
  4. choisir de faire des choses qui sont fluides pour toi et ne te demandent aucun effort. Pas de challenge ni de défi sinon l’effet détente-resourcement sera complètement nul. Si tu as besoin de temps de défis, programme-le à un autre moment.
  5. rester souple et se laisser libre de changer d’avis si on se rend compte que l’activité qu’on avait programmée n’est pas plaisante
  6. prévoir différents degrés de complexité pour nourrir le même besoin, en fonction de la fatigue et du stress que tu ressens. Par exemple lorsque je suis fatiguée il est plus facile pour moi de nourrir mon besoin de créer avec des coloriages que de me lancer dans la réalisation d’une aquarelle

Et voilà c’est tout !

Exemple d’activités ressourçantes

Pour t’inspirer voici les activités que je pratique pendant ces temps pour soi que je m’accorde quotidiennement :

Ecouter de la musique anti-stress

Il y a une playlist anti-stress sur Spotify que j’apprécie particulièrement. Je la mets en lecture aléatoire et je ressens tout de suite la détente envahir mes cellules.

Dessiner ou peindre

Je me suis acheté un carnet exprès pour ça, ni trop grand, ni trop petit, et qui supporte les techniques mixtes. C’est un carnet de la marque Ohuhu, format 254x193mm. Il a l’avantage de ne pas être trop cher, 12,99 €, un bon rapport qualité/prix. Personnellement je l’ai acheté sur Amazon. Je te laisses faire tes recherches si tu souhaites te le procurer par un autre moyen.

Me tirer les cartes

J’ai toute une collection d’oracles et de tarot, que je te présenterai probablement dans de prochains posts. Tirer les cartes pour moi c’est à la fois un moyen d’introspection sans effort car je n’ai pas besoin de réfléchir pour trouver ce qu’il y a dans mon inconscient, il me suffit de regarder ce que les cartes me renvoient. C’est aussi un moyen pour moi de recevoir des encouragement et messages de réconfort lorsque je suis démoralisée.

Ma dernière acquisition est « l’oracle à haute vibration » de Jenna Blossoms, illustré par Clémentine Rocheron. Et justement j’adore ces illustrations qui me transportent dans un autre univers plein de couleurs à la fois douces et puissantes. Voici une vidéo qui te permettra d’en juger par toi-même.

Ecrire dans mon journal

Je n’écris pas systématiquement, je me laisse porter par l’envie du moment. Souvent ce sont mes cartes oracles qui m’aident à faire mon journaling quotidien. J’écris autant pour me délester de ce qui est difficile que pour célébrer des avancées, des prises de conscience, des victoires. On peut faire tellement de choses avec le journaling ! C’est mon outil d’auto-thérapie favori.

Mon carnet préféré est le leuchtturm1917. Bien qu’il existe en plein de couleurs magnifiques, je le préfère en noir. J’aime écrire au crayon porte-mine car j’aime la sensation que ça me procure et le bruit de la mine de graphite sur le papier.

Si tu cherches l’inspiration pour écrire tu trouveras facilement de guides pour cela sur Pinterest. Pour ma part quand je ne sais pas quoi écrire je commence par me poser ces questions simples :

  • Comment je me sens dans mon corps ? Je note mes sensations
  • Comment je me sens dans ma tête ? Je note mes pensées
  • Comment sont mes émotions ? Je note mes ressentis émotionnel
  • Qu’est-ce que j’ai envie de faire aujourd’hui ? Quel genre de journée ai-je envie de vivre ?

Et voilà 🙂

Mon journaling simplissime, questions simples à se poser pour un journaling quotidien - lavoiedouce.com

Ecrire un article sur mon blog

Cet article a été écrit pendant mon moment pour soi. Eh oui nourrir ton besoin de créativité peut aussi passer par des activité plus « productives » mais attention : il faut que ça reste fluide, agréable et sans efforts.

ça a été un vrai plaisir pour moi de partager avec toi ces outils et activités qui me font du bien. Il y en a d’autres bien sûr mais ces activités sont les principales que je pratique en ce moment.

J’espère que cela t’aura inspiré et encouragé à prendre du temps pour toi. N’hésite pas à partager dans les commentaires tes propres processus et activités de détente et ressourcement. Je suis sûre que ce sera utile à plein de gens !

A bientôt pour d’autres partages 💖

Pour recevoir mes prochains articles automatiquement, abonne-toi ci-dessous. Pas de blablas superflus ni de messages de vente, juste mes articles de blog.

Comment s'organiser du temps pour soi - lavoiedouce.com

A découvrir aussi :

Une réponse à “S’organiser du temps pour soi”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :