Le bonheur est-il un rêve inaccessible ?

Il est si difficile quand on est hypersensible de percevoir précisément les contours de son être. On perçoit tellement les pensées, les états d’âme, les émotions, voir les douleurs physiques des autres que parfois on ne sait plus où sont nos frontières. C’est en tout cas de cette manière que se manifeste mon hypersensibilité. Il me parait alors ultra-important de me connaître suffisamment pour pouvoir reconnaître ce qui est à moi et ce qui est à l’autre.

Dans un monde où on nous demande d’être tourné vers l’extérieur ça n’est pas si facile. Les principes éducatifs reçus dans notre enfance nous conduisent à nier nos ressentis corporels et à étouffer nos émotions pour toujours plus d’efficacité, de productivité. Etre quelqu’un de bien c’est être capable de ne pas montrer qu’on a mal, qu’on est fatigué, qu’on a peur. C’est être capable de camoufler son humanité la plus sensible, la plus authentique. On s’excuse de pleurer, on étouffe sa colère.

Même dans le milieu spirituel, on essaye d’être toujours zen, lisse, équanime. On essaye de s’élever au-dessus de ces émotions désagréables. Mon vécu est tout autre. Ma spiritualité est toute autre. Je vis ma spiritualité à travers tous mes ressentis. Mon corps me parle en permanence. Mes émotions aussi. Tous ces capteurs et tous ces signaux me servent à m’orienter dans la vie, à savoir qui je suis, à savoir là où je ne dois pas aller.

Au lieu d’essayer de faire taire mon stress pour dépasser telle ou telle peur, je l’écoute, je le respecte, car je sais qu’il m’informe que je ne suis plus dans ma zone de sécurité. Celle où toutes les conditions sont réunies pour que je m’épanouisse.

Citation - Au lieu d'essayer de surmonter ma peur, je l'écoute, je la respecte, car je sais qu'elle m'informe que je ne suis plus dans ma zone de sécurité, là où toutes les conditions sont réunies pour que je m'épanouisse. - lavoiedouce.com

Pour moi la vie n’est pas une course dans laquelle on doit enchaîner challenge sur challenge. Pour moi la vie est une opportunité d’expérimenter les expressions variées de l’amour et de la joie, à travers mes créations et mes relations.

Nul besoin de se faire mal, de se dépasser, de passer des épreuves initiatiques, d’atteindre je ne sais quelle réussite ou de briller en société. Mon seul objectif est de me sentir bien à chaque instant. Et non, ce n’est pas une utopie, c’est un simple choix. Traverser la vie en douceur est un choix. C’est mon choix. La Voie Douce.

Et ce n’est pas un choix de facilité contrairement à ce qu’on pourrait penser. Il faut aller à contre-courant, à l’inverse de toutes ces injonctions qui nous disent que la vie ne peut pas être toujours rose et qu’on ne peut pas éviter de souffrir.

Moi je crois que c’est faux. Je n’ai jamais compris le sens de la souffrance jusqu’à il y a quelques temps elle m’apparaissait comme une anomalie. En fait ce n’est pas une anomalie. C’est juste que nous n’avons pas compris ce qu’elle vient nous dire. Nous avons cru qu’il fallait l’accepter et faire avec. En réalité elle nous indique clairement là où il ne faut pas aller.

citation - Nous n'avons pas compris ce que la souffrance vient nous dire. Nous avons cru qu'il fallait l'accepter et faire avec. En réalité elle nous indique clairement là où il ne faut pas aller. - lavoiedouce.com

Si nous l’avions écouté plus souvent je pense que le monde ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Car personne n’accepterait les heures supplémentaires usantes, les sacrifices relationnels où on place le besoin de l’autre au dessus de son propre bien-être, les systèmes scolaires ou professionnels qui étouffent la créativité individuelle et collective, les systèmes économiques qui placent la rentabilité au dessus de l’épanouissement de l’humain, etc.

Nous acceptons l’inconfort parce qu’on le croit inévitable et sans nous en rendre compte nous glissons vers la souffrance. Et nous la trouvons normale. Un peu comme la grenouille plongée dans une casserole d’eau qui chauffe progressivement. Voici l’histoire de cette grenouille :

Une grenouille nage tranquillement dans une marmite remplie d’eau froide. Le feu est allumé sous la marmite, l’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et elle continue à nager.
La température continue de grimper. L’eau est maintenant chaude, c’est un peu plus que n’apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant.
L’eau est cette fois vraiment chaude, la grenouille commence à trouver cela un peu désagréable, mais elle s’affaiblit, alors elle supporte et ne fait rien.
La température continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.
Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à cinquante degrés, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée de la marmite.
Cette histoire enseigne que lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte.

Pour ma part je refuse de m’habituer à l’inconfort et à la douleur et depuis que j’ai fait ce choix, j’ai constaté que la vie me propose systématiquement un autre chemin plus doux et plus respectueux de mon être, pour atteindre l’objectif que je vise. Et parce qu’il respecte ma sensibilité, ce chemin est le plus simple et facile pour moi. Ainsi pas à pas, choix après choix, à chaque fois que je refuse l’inconfort et la souffrance je me garantis une vie douce et agréable. N’est-ce pas cela le bonheur ? Il me semble que oui.

Est-ce que ça veut dire qu’il n’y a plus de problèmes dans ma vie ? Non car je ne vis pas seule sur cette terre et parfois mon environnement crée des situations qui sont néfastes ou désagréables pour moi. Mais face à cela je peux appliquer la même méthode et chercher quel est le chemin le plus doux pour m’extraire du contexte toxique. Si j’applique systématiquement cette stratégie, le contexte toxique n’aura pas le temps de me nuire suffisamment. En suivant cette philosophie je diminue considérablement les mauvaises rencontres et les situations déstabilisantes. Et le peu qu’il reste je le gère avec beaucoup plus de sérénité car je sais immédiatement quand je dois reculer ou comment contourner l’obstacle plutôt que de m’y confronter, d’être dans la lutte.

Je te propose d’essayer rien qu’une journée, de dire non à l’inconfort et à la souffrance. Juste pour voir. Est-ce que tu arrives à trouver des solutions plus douces pour avancer malgré ce que ton entourage essaye de t’imposer ?

Pour réussir à vivre ainsi il faut accepter de changer certains fondamentaux. Il faut se choisir inconditionnellement pour réussir par exemple à dire non à un travail bien payé mais dans lequel on est en relation avec des personnes désagréables ou qui nous demandent un engagement trop pressurisant. Beaucoup de peurs vont s’interposer à ce choix de cheminer en douceur. Et il t’appartiendra de les écouter, de comprendre leurs messages et de revenir à la sécurité (qui n’est pas forcément là où tu crois) ou de te plier aux conditionnements familiaux et sociaux parce que la peur d’être différente sera plus forte que ta volonté de respecter ton être profond.

Alors quelle est ta vision du bonheur ? Et quel sens donnes-tu à la souffrance ? Et que penses-tu de ma philosophie de vie ? Partages ton point de vue dans les commentaires ci-dessous.

Au plaisir de te lire 💖

Pour recevoir mes prochains articles automatiquement, abonne-toi ci-dessous. Pas de blablas superflus ni de messages de vente, juste mes articles de blog.

le bonheur est-il un rêve inaccessible ? - lavoiedouce.com

A découvrir aussi :

Une réponse à “Le bonheur est-il un rêve inaccessible ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :