Traverser les épreuves avec positivité sans se faire d’illusions

Il est difficile de garder espoir lorsque le sort semble s’acharner sur soi. Pour ma part cela fait de nombreuses années que j’essaye de sortir des difficultés nombreuses et récurrentes qui jalonnent ma vie. J’en ai tiré une certaine expérience et trouvé quelques outils pour continuer d’avancer, de sourire et d’aimer, malgré tout.

Certains diraient que c’est normal d’avoir des difficultés et qu’il faut s’en accommoder. En ce qui me concerne je refuse la souffrance sous toutes ses formes et je ne trouve pas normal de vivre ainsi. Je pense que nous sommes en vie pour la joie et non pour l’épreuve. c’est d’ailleurs un des premiers principes qui me permet de garder le cap.

Car si le but de la vie est d’enchaîner les épreuves pour soi-disant évoluer, comment gardons-nous l’espoir en des jours meilleurs ?

Voici donc les principes que j’applique au quotidien pour tenir le cap et orienter ma boussole toujours vers le bonheur.

L’importance de rester lucide

Il ne s’agit pas ici de faire comme si les problèmes n’existaient pas. Bien au contraire : il est important d’avoir une vue claire de la situation et des problèmes à régler. Une certaine lucidité est de mise. Cela veut dire qu’il ne s’agit pas non plus de voir tout en noir et de penser que rien ne pourra jamais s’arranger.

Je le reconnais, rester lucide lorsque tout va mal, c’est difficile. c’est donc dans ces moments-là qu’il est important d’avoir une pratique qui aide à garder l’esprit clair. En ce qui me concerne ce sera le journaling quotidien qui me permet de prendre du recul sur ce que je ressens et d’observer comment mon humeur influence mes pensées et mes actes (et vice versa). En me relisant je vois que je peux parfois passer d’un extrême à l’autre dans l’évaluation d’une situation. Je sais alors que je ne suis pas objective et que j’ai perdu ma lucidité.

Et c’est là qu’intervient un autre miroir : le tirage de cartes. Grâce à mes cartes oracles j’essaye de retrouver une vision objective de la situation et surtout de retrouver de l’espoir !

Je demande donc à mes cartes de me montrer :

  • Qu’est-ce qui obscurcis ma perception de la situation ?
  • Comment puis-je changer de regard ?
  • Qu’est-ce que je ne perçois pas ou pas correctement ?
  • Quelle est la réalité des choses (chercher les faits concrets) ?
  • Sur quoi pis-je agir et qu’est-ce qui n’est pas en mon pouvoir ?
  • Comment cultiver l’espoir ? Comment le raviver lorsqu’il s’amenuise ?

Prendre soin de mes émotions au fur et à mesure

Lorsqu’on traverse une période de vie difficile il est important d’être encore plus vigilante à sa santé émotionnelle. Cela veut dire qu’on ne laisse pas mijoter en arrière-plan des incertitudes, doutes et insécurités qui pourraient se surajouter aux difficultés que l’on traverse. Surtout que les difficultés qu’on traverse ont tendance à réveiller les anciennes blessures et traumatismes !

Ainsi lorsqu’une émotion ou un sentiment désagréable se présente il faut essaye autant que possible de le traiter immédiatement : identifier ce qui l’a provoqué, comprendre la mécanique sous-jacente (accumulation des difficultés, croyances, conditionnements, souvenirs, etc.) et trouver comment se consoler et désactiver cet inconfort émotionnel.

Il est également possible de passer directement à la phase de désactivation lorsqu’on se connait suffisamment bien et qu’on a une panoplie d’outils de bien-être et d’harmonisation, à dégainer au premier signe d’alerte.

Attention : il ne s’agit pas d’outils qui étouffent les émotions. Parfois une bonne crise de larme est le bon outil pour désactiver l’inconfort émotionnel.

Ce qui nous amène au troisième principe que j’applique :

La prévention émotionnelle

Lorsque je sais que la période va être difficile je fais en sorte d’être encore plus attentionnée envers moi-même. Tout ce sur quoi je peux agir pour que ce soit plus léger, plus doux et plus agréable est mis en place. Je fais en sorte d’éliminer le maximum de contraintes et de désagréments, si petits soient-ils.

Mais surtout je fais en sorte de remplir au maximum ma jauge de plaisir et de bien-être. Ainsi je peux plus facilement encaisser les coups durs ou le stress que si je suis déjà à plat.

Je multiplie donc :

  • les activités créatives qui remettent de la joie et du beau dans mon quotidien (cuisine, dessin, création de bijoux ou de cosmétiques maison, etc.)
  • les activités de soin de soi et de bien-être (routines beauté par exemple ou encore massages et spa si on en a les moyens mais ça peut aussi être s’offrir des fleurs ou redécorer un coin de son chez soi)
  • les aliments doudous qui me réconfortent. Chacun les siens, il n’y a pas à se juger. Et quand c’est un choix fait en conscience on ne risque pas de trop en manger. Ce n’est pas le moment de culpabiliser. En période de crise il faut accepter d’adopter une stratégie qui optimise les ressources psycho-émotionnelles. Il sera toujours temps ensuite de retrouver des habitudes alimentaires plus équilibrées.
  • les moments de ressourcement en solitaire qui font diminuer mon niveau de stress. J’en profite pour faire un petit nettoyage énergétique avec des pierres de soin, des fréquences de guérison ou des audios subliminaux
  • les siestes qui permettent à mon cerveau de digérer les événements et de se refaire une santé mentale
  • les contacts avec des personnes positives et soutenantes qui m’aident à me changer les idées
  • les vidéos, films ou séries qui me projettent dans un univers positif et plein d’espoir
Cultiver chaque jour la douceur et l'amour de soi nous rend plus solide face à l'adversité - lavoiedouce.com

C’est en quelque sorte une discipline positive qui me rend plus forte face à l’adversité. Je prends cela très au sérieux et j’ai remarqué qu’en faisant cela je dors mieux la nuit, je suis moins abattue la journée et mon humeur est plus stable.

Par contre il est important que toutes les activités listées ci-dessus ne se transforment pas en nouvelles contraintes. Il s’agit donc d’accepter que certains jours on n’y arrive pas, et d’orienter ses choix vers des choses faciles à mettre en œuvre et dont le résultat positif est certain. En prenant l’exemple des activités créatives : si je fais un coloriage ou que je teste une nouvelle recette de gâteau, je prends moins le risque d’obtenir un résultat décevant que si je me lance dans une grande toile sur chevalet !

Accepter que la situation est objectivement difficile

Il ne s’agit pas d’arrêter de se rebeller ou d’arrêter d’essayer de s’en sortir. Il s’agit plutôt de prendre conscience qu’il est normal d’avoir le moral dans les chaussettes quand la vie est trop dure autour de soi. Tu as le droit de te rouler en boule et de pleurer quand tout cela est trop pour toi. ça fait partie de l’hygiène émotionnelle que de s’autoriser ça aussi. Cela permet d’évacuer le trop plein de stress, de tension, de pression. C’est comme prendre une bonne douche après une séance de sport intensive. ça n’empêche pas les courbatures mais ça soulage un peu quand même.

Il ne faut donc pas être trop exigeante et s’attendre à avoir la pêche tous les jours. Mais tu peux agir pour que ton moral soit correct la plupart du temps. Ainsi tu tiendras mieux le coup pendant ta traversée du désert.

Imaginer et construire l’après

C’est une bonne façon d’entretenir l’espoir. Un outil à dégainer lorsque le moral est plutôt bon car sinon tu risque d’être confrontée à un trop fort contraste entre cette vision rêvée et ta vie d’aujourd’hui.

Cela peut s’apparenter au « scripting », une technique utilisée par les aficionados de la loi d’attraction pour manifester leur vie rêvée. Mais ça peut aussi prendre l’allure d’une liste de tout ce que tu pourras faire lorsque cette période sombre sera terminée. Ou encore un tableau de visualisation avec des jolies images collées sur un grand carton. Ou pourquoi pas un tableau Pinterest dédié à ta future vie heureuse.

L’essentiel est de garder vivants l’espoir et l’émerveillement. De nourrir cette partie de toi qui a envie de créer et de s’enthousiasmer pour qu’elle continue à agir dans le sens de tes intensions plutôt que de laisser les commandes aux pensées pessimistes.

Ce n’est pas évident mais c’est possible

Je ne dis pas que tout ceci est facile à mettre en place. C’est plutôt un choix conscient et une forme de discipline à adopter. Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Alors je t’invite à être bienveillante avec toi-même, à choisir ce qui te semble le plus facile, et une chose à la fois, un jour à la fois, de transformer tes habitudes pour plus de positivité et d’optimisme, même dans les moments difficiles.

Et rappelle-toi que la vie est en perpétuel mouvement vers l’harmonie. Cette période sombre va passer et tu en auras tiré la sagesse de choisir des relations et contextes de vie qui te conviennent vraiment. Ainsi les périodes sombres disparaîtront progressivement de ta vie, et pour de bon !

Le bonheur est possible si on le choisit à chaque instant, j’en suis convaincue. Courage à toi et à bientôt pour d’autres partages 💖

Je suis Marie, âme sensiblecréative et spirituelleneuro-atypique (THPI+TSA+TDAH), amoureuse de la vie et du bonheur.

Ancienne coach et thérapeute holistique, je suis aujourd’hui auteure et je continue d’accompagner celleux qui le souhaitent à travers mes textes, podcasts et ouvrages.


Pour recevoir mes prochains article automatiquement, abonne-toi ci-dessous. Pas de bla-blas superflus ni de messages de vente, juste mes articles de blog.


Traverser les épreuves avec positivité sans se faire d’illusions - lavoiedouce.com

A découvrir aussi :

Une réponse à “Traverser les épreuves avec positivité sans se faire d’illusions”

  1. bonjour la voie douce, j’ai envie d’écrire aussi « la voix douce » ; c’est ce que l’on ressent en lisant le texte. Quelqu’un qui vous parle tendrement, sans des il faut… ici juste la liberté d’être comme on est ! Merci pour ces bons conseils de douceur envers soi. Ce qui me plait c’est qu’on peut les mettre en œuvre à sa façon. Merci de nous éviter la longue analyse de nos misères que nous ne connaissons que trop! J’attends le prochain article…..yeah!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :