Garder foi en la vie quand les ennuis durent longtemps

Cet article je l’écris pour me rappeler les bons principes qui m’aident et me soutiennent malgré mon burn-out, mes traumatismes non résolus et les difficultés occasionnées par une relation familiale particulièrement toxique.

En toute franchise ma vie est difficile depuis toujours et mon vécu de ces difficultés est complexifié par mon profil cognitif atypique. Mon acharnement à sortir des difficultés m’a laissé littéralement épuisée et sans autres ressources que mon optimisme et ma foi en la vie.

J’écris donc pour nous rappeler à toi si tu as besoin de réconfort, et à moi aussi, qu’un jour nous sortirons du tunnel.

L’important pour raviver l’optimisme et la foi en la vie, c’est de comprendre que cela se passe à la fois dans le corps via une sensorialité douce et agréable, et dans le cerveau en faisant en sorte de rétablir une chimie positive (les hormones et neurotransmetteurs du bonheur).

L’importance du repos

Faire face à des difficultés depuis longtemps c’est comme courir un marathon sans savoir combien de centaines de kilomètres il durera. Il faut savoir gérer son énergie de manière subtile et on sait que tôt ou tard il faudra faire une pause.

Se reposer, ne rien faire, dormir, lâcher sur les efforts, cela permet de recharger les batteries et de tenir la durée. Cela permet aussi de garder la tête claire et de ne pas sombrer dans la déprime.

Il est important de s’accorder des moments de ressourcement et surtout ne pas attendre d’être au bout du bout pour le faire.

Simplifier au maximum le quotidien

Quand on porte le poids de ses soucis depuis longtemps, on n’a parfois plus la force de faire les choses du quotidien. Voici quelques exemples pour simplifier ces petits gestes qui mine de rien, nous prennent de l’énergie lorsque tout va mal :

  • Plutôt que de laisser traîner la vaisselle mieux vaut par exemple décider d’utiliser de la vaisselle en carton jusqu’à ce qu’on se sente mieux
  • Plutôt que de cuisiner un dîner pour toute la famille proposer par exemple un petit déjeuner du soir avec tartines et chocolat chaud ou froid selon la saison
  • Laisser à disposition des lingettes biodégradables un peu partout pour faciliter le nettoyage permet de diminuer les allers-retours et entretenir le propre en attendant d’avoir la force de faire un vrai nettoyage. Depuis que j’ai compris que mon burn-out durera longtemps, j’en mets dans ma cuisine, ma salle à manger, ma salle de bain et mes toilettes.
  • Mettre les objets à portée de main dans les endroits où je les utilises le plus. Par exemple ma bouilloire électrique n’est plus dans ma cuisine, elle a rejoint la salle à manger. Les produits du lave-vaisselle ne sont plus sous l’évier (ce qui m’obligeait à me pencher), ils sont sur le lave-vaisselle, regroupés dans un bac.

Tu as compris le principe : dès que tu peux simplifier une action et diminuer le nombre de gestes nécessaires, autorises-toi à le faire. Tu diminueras ainsi ta charge mentale et ta fatigue physique aussi ! Et si tu réussis à rendre ton quotidien plus léger tu arriveras mieux à retrouver un peu d’optimisme pour le reste.

Revenir à l’ordinaire

Quand les choses autour de moi deviennent trop compliquées, je m’efforce de revenir à l’ordinaire.

En général c’est là que me prend l’envie de faire un gâteau. C’est une activité qui m’apaise beaucoup car elle me ramène dans la matière, hors de mes ruminations qui tournent en boucle. Les odeurs, les textures, l’action de mélanger les ingrédients et la perspective de déguster quelque chose de réconfortant, la joie que cela va apporter à mes enfants, tout ceci me connecte à l’essentiel et j’oublie pour un temps tous les problèmes que j’ai à régler.

Quand j’étais plus en forme c’était plutôt le yoga qui me servait à me recentrer. Mais ces derniers temps je n’en ai plus l’envie et ça sonne comme un travail de faire de l’activité physique. Alors je laisse aller en attendant que l’énergie revienne.

Quand vraiment je suis épuisée et que je n’ai plus la force de rien faire je réunis autour de moi mes objets-doudous, ma boisson préférée du moment, mon huile essentielle de lavande, et je m’installe pour regarder un film qui me transporte dans un autre univers (par exemple Narnia ou Orgueil et préjugés ou La Mélodie du Bonheur ou encore un film d’animation).

Revenir à l’ordinaire pour moi c’est se concentrer sur des choses simples et agréables et y focaliser sa conscience pour oublier tout le reste. C’est comme une trêve que je m’accorde dans la tempête qu’est ma vie. ça participe à me ressourcer et à me permettre de retrouver l’optimisme.

Soutenir le corps et lui faire confiance

Quand on a une vie difficile, on vit avec un niveau de stress important. Il me paraît important de me supplémenter en vitamines et minéraux pour compenser les effets du stress car il a tendance à épuiser les réserves du corps.

Chaque personne ayant des besoins différents je t’encourage à consulter un professionnel de santé si tu ne sais pas quoi prendre comme complément alimentaire.

Soutenir mon corps c’est aussi réduire au maximum l’inconfort. Par exemple je privilégie les vêtements larges et fluides. Et je fais confiance à la sagesse de mon corps et je l’autorise à décider de ce qui lui fait du bien. C’est à dire que je suis toutes mes envies sensorielles sans les questionner ni les juger, notamment en matière d’alimentation mais aussi en matière de mouvement/non-mouvement, luminosité, odeur, textures, etc.

Ainsi je vais vers ce qui m’apaise et petit à petit je retrouve une vision de la vie plus positive.

Ne pas rester seule

Entre le « tri » que j’ai du faire pour m’éloigner des relations toxiques et l’isolement qui s’est installé de lui-même du fait de mon burn-out, je n’ai malheureusement plus grand monde dans ma vie à qui me confier et avec qui partager mes soucis. Ce blog m’aide beaucoup à me sentir moins seule. Savoir que je vais être lue et recevoir des commentaires est vraiment un cadeau pour moi.

Mais ce qui est le plus efficace pour rompre ma solitude c’est de rester en lien avec mes ancêtres à travers mes tirages de cartes, ma clairaudience et l’écriture médiumnique. Ils ont toujours les mots justes pour me rassurer, m’encourager et me conseiller.

Si tu as des gens autour de toi profites de ces relations bienveillantes et soutenantes mais ne sous-estime pas l’efficacité de ta guidance si par moments tu te sens seule. Je ne compte plus le nombre de tirages de cartes de réconfort que je fais lorsque les journées me paraissent trop longues ou trop lourdes.

Les Anciens me rappellent mes objectifs et redonnent du sens à ces efforts qui me semblent interminables, ils me rappellent qu’ils œuvrent avec moi pour éliminer ces difficultés de ma vie une bonne fois pour toutes, ils me disent quoi faire quand je ne sais plus, ils me rappellent mes victoires et les étapes que j’ai déjà franchies.

Ce sont eux qui sont les plus efficaces pour me redonner foi en la vie et en ce qui me paraît impossible. Et en plus je n’ai pas besoin d’attendre qu’ils soient disponibles, et je ne crains pas de les ennuyer avec mes soucis.

J’espère que tu te sens un peu mieux après avoir lu cet article. Moi en tout cas ça m’a fait du bien de l’écrire. Courage si tu traverses une période difficile et à bientôt pour d’autres partages 💖

Je suis Marie, âme sensiblecréative et spirituelleneuro-atypique (THPI+TSA+TDAH), amoureuse de la vie et du bonheur.

Ancienne coach et thérapeute holistique, je suis aujourd’hui auteure et je continue d’accompagner celleux qui le souhaitent à travers mes textes, podcasts et ouvrages.


Pour recevoir mes prochains article automatiquement, abonne-toi ci-dessous. Pas de bla-blas superflus ni de messages de vente, juste mes articles de blog.


Garder foi en la vie quand les ennuis durent longtemps - lavoiedouce.com

A découvrir aussi :

6 réponses à “Garder foi en la vie quand les ennuis durent longtemps”

  1. Merci pour ce partage que je reçois comme un mot de réconfort ; ton expérience résonne comme « de bonnes idées à essayer pour se sentir mieux.
    J’ai essayé tes solutions pour ne pas déprimer. Ca marche bien. Bon courage Marie. Garde espoir et continue à nous en communiquer

    J’aime

  2. Coucou Marie,
    Merci beaucoup pour le partage de toutes tes bonnes idées concrètes ❤
    Si un jour tu te sens le feeling et l’énergie que nous revoyons, ce serait un plaisir de pouvoir discuter de ces sujets de vive voix ✨
    Cela pourrait nous faire du bien à toutes les deux 😊

    Merci aussi pour le partage et la révision de tes articles, je n’ai pas encore lu la nouvelle version des deux derniers…

    Bisous et belle soirée à toi ✨

    J’aime

    • Merci Julie pour ta proposition de rencontre. Malheureusement je ne suis pas encore assez en forme et les interactions sociales me fatiguent beaucoup en ce moment.
      Je suis contente de lire tes commentaires et de savoir que ce que je partage trouve un écho en toi.
      Merci d’être là depuis toutes ces années 💖

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :