S’affranchir des références obsolètes et construire sa liberté spirituelle

Le texte initial de cet article a été publié le 5 février 2022 sur mon ancien site. Je profite de le publier ici pour mettre à jour le texte et y apporter des précisions et nuances. Bonne lecture !

Cet article n’a pas pour but de critiquer les différents courants spirituels ou religieux. Mon intention ici est à la fois d’expliquer mon point de vue et aussi de proposer à celleux qui cherchent leur vérité, des balises pour se dépouiller de références spirituelles qui les enferment et les perturbent. Car à trop vouloir être fidèle à une idéologie, on finit parfois par se fermer aux autres possibilités et surtout à sa propre liberté, le mieux étant souvent l’ennemi du bien.

La vérité de l’amour

En matière de spiritualité comme ailleurs, chacun.e est libre de croire ce qu’il.elle veut. Chacun.e est libre de tenir pour vrai des choses que d’autres considèrent du domaine de l’imaginaire voir de l’illusion.

Pour ma part je suis née avec une immense soif de vérité. Beaucoup de “pourquoi” et de “comment” ont jalonné et continuent de jalonner mon chemin spirituel, et ce depuis l’enfance. Aujourd’hui encore la majorité de mes échanges avec l’invisible consiste à questionner les informations que je glane autour de moi et vérifier comment elles sont perçues depuis le point de vue de la conscience universelle, qui si j’ai bien compris est faite d’amour pur.

Tu ne le sais peut-être pas si tu découvres ce blog, je suis en contact permanent avec mes ancêtres, les âmes de ma lignée. Des personnes qui ont vécu sur Terre dont certaines avaient développé des capacités parapsychiques et s’en servaient de leur vivant.

Ces êtres qui m’accompagnent ont vécu pour ainsi dire des deux côtés de la barrière. Ils savent intimement les croyances qui nous habitent car ils y ont cru eux-aussi en d’autres époques. Débarrassés des souffrances de leurs incarnations terrestres, Ils ont maintenant le point de vue de l’amour pur, à la fois sans jugement mais aussi conscient de ce qui constitue une pente glissante pouvant être douloureuse pour celles et ceux qui sont incarnés sur terre.

Ils m’ont aidé à remonter ces pentes glissantes, renforçant chez moi cette tendance à rechercher la vérité. A travers mon expérience, je me fais un peu leur porte-parole pour que celles et ceux qui le souhaitent sachent qu’iels ne sont pas seuls à s’interroger et que d’autres réponses que celles qu’on trouve habituellement existent.

La véritable nature des êtres invisibles

Après une expérience spirituelle particulièrement douloureuse, je me suis dépouillée de toutes les croyances que j’avais adopté. Au point de ne plus avoir accès à l’émerveillement qu’avait éveillé chez moi la découverte de mes capacités extra-sensorielles et de ma perception de l’invisible.


Clic droit pour ouvrir dans un nouvel onglet

Petit à petit je me suis reconstruite et j’ai commencé à choisir mes croyances et symboles, la manière dont je m’en servirai et à quel point je les ferai exister dans ma réalité.

Par exemple j’ai complétement abandonné l’idée que les dieux et déesses mythologiques puissent exister sous une forme vibratoire. Idem pour les anges et archanges, les fées, les dragons, les licornes, etc.

Pour moi aujourd’hui ce sont juste des archétypes, des symboles représentant certains concepts, certaines postures. Ces croyances en certains dieux et déesses de différentes mythologies ou en certains êtres mythiques sont très présentes dans le milieu spirituel. Malheureusement ces dieux, déesses et êtres mythiques me semblent un peu trop pris dans les problématiques humaines terrestre pour refléter la réalité du message porté par l’amour universel. Non pas que celui-ci soit déconnecté de la vie humaine terrestre.

De mon point de vue l’essence d’amour universel qui est à l’origine de tout vie se trouve à distance de nos logiques de souffrance et de dualité. De ce fait les messages transmis par notre guidance ne peuvent pas inclure de dureté, de violence et de sévérité, ni de hiérarchisation ou de jugement. Si c’est le cas, il faut se demander qui s’exprime comme ça et chercher la réponse dans notre propre histoire individuelle ou collective.

S'affranchir des références obsolètes et construire sa liberté spirituelle - lavoiedouce.com

D’après ce que mes ancêtres m’ont expliqué ils utilisent pour communiquer avec nous, les symboles qui ont du sens pour nous, tant qu’ils ne sont pas nocifs à notre équilibre psycho-émotionnel. Donc si nous croyons aux archanges ou aux fées ou aux dragons, ils ne contrediront pas le fait que nous percevons leur vibration d’amour pur comme étant des archanges, des fées ou des dragons. Jusqu’à ce qu’on commence à douter de la véracité de l’existence de ces êtres. Et même là, s’ils sentent que connaître la vérité pourrait nous déstabiliser, ils nous encouragent à poursuivre notre route sans rien changer.

Il ne faut pas oublier non plus le fait que nos croyances modèlent notre perception des choses. C’est à dire que nous percevrons uniquement ce que notre système de croyance personnel inconscient nous autorise à percevoir et de la façon dont notre système l’autorise.

Par exemple il ne suffit pas de croire aux dragons pour les percevoir. Si dans mon système il y a une règle inconsciente qui dit que les dragons n’existent pas, je ne les percevrai pas même si j’y crois très fort car mes programmations inconscientes n’ont pas envie que je vive dans le mensonge. Elles me font vivre selon leur vérité qui peut être ou ne pas être concordante à la réalité des choses.

Liberté spirituelle et discernement - lavoiedouce.com

De même, si mon système inconscient me dit qu’il y a forcément une hiérarchie divine et que ce n’est pas possible que les seuls êtres divins perceptibles soient les âmes de nos défunts, je ne serai pas en mesure ni de capter cette information et encore moins de percevoir les choses sous cet angle.

Mon expérience personnelle est que je me suis adressée à des êtres dit supérieurs, à l’époque où je les croyais réels, car ils m’avaient été révélés par les perceptions d’autres personnes plus expérimentées dans les contacts avec l’invisible. Mais ils ne se sont jamais présentés à moi en annonçant leur nature et je ne les ai jamais perçus sous ces traits. Par la suite ils ne me l’ont pas confirmée non plus, se contentant de m’aider quand j’en avais besoin sans insister sur la nature de leur essence, même quand je les questionnais à ce sujet. Ils savaient sûrement que je n’étais pas prête à entendre la vérité.

Je ne dis pas que les personnes qui vivent des expériences de contact avec les êtres vibratoires auxquels elles croient vivent dans le mensonge et l’illusion. Comme je le disais plus haut, chacun.e vit dans la vérité de son système de croyance inconscient. Autrement dit ce qui est vrai pour toi est vrai pour toi.

Ce qui m’a été transmis par mes ancêtres lorsque je les ai questionnés à ce sujet, c’est que le nom qu’on leur donne importe peu. Ce qui compte pour communiquer avec eux, c’est notre intention, ce désir de contact, et aussi nos états émotionnels. Car plus nous sommes habités par la souffrance et la peur, et moins il est facile de les percevoir de manière juste. Nos croyances, nos peurs, nos souffrances déforment le signal d’origine en autant d’interprétations que de personnes.

Ainsi j’ai expérimenté de voir mes peurs s’exprimer à la place de ma guidance. Et j’ai cru que c’étaient les voix de ces être dits élevés. J’aurais aimé à l’époque qu’on me dise que c’était possible d’entendre les voix de ses propres peurs et souffrances à travers les perceptions parapsychiques. J’y aurais réfléchi à 2 fois avant de suivre les conseils de ce que je croyais être “le divin”. Et c’est bien là le danger de s’attacher à des êtres mythologiques trop humains pour être des dieux. Puisqu’ils ne sont pas réels et qu’ils sont entourés d’une histoire prédéfinie, ils masquent ou déforment le véritable message que nous envoie notre guidance.

Ce que mes ancêtres m’ont enseigné c’est que chacun.e est très entouré par sa propre lignée. Et que ce sont eux, nos ancêtres, que l’on nomme et perçoit sous forme de guide ou ange, ou dieu.déesse, licorne, dragon, etc.

Du fait qu’ils soient désincarnés et qu’ils aient rejoint la pureté de la conscience d’amour originel, nous avons tendance à les percevoir comme supérieurs à nous, ou vibratoirement plus purs. Ils ne nous sont pas supérieurs car nous portons nous aussi cette même vibration d’amour pur. C’est notre essence première. Et leur rôle auprès de nous est – entre autres – de nous aider à la ressentir et à nous en souvenir.

Pour résumer : les êtres de lumière que nous percevons ne sont autre que des humains ayant vécu avant nous sur cette Terre. Tant que nos croyances ne nous soumettent pas à la souffrance et si nous ne sommes pas ouverts à une autre perception des choses, nos compagnons invisibles acceptent volontiers les costumes qu’on choisit de leur faire porter.

Mais alors pourquoi j’écris cet article ?

Le problème des croyances issues des religions ou mythes anciens

Le problème me dit-on en clairaudience, c’est que la croyance en ces êtres “supérieurs” sont également imprégnées de siècles de croyances religieuses et spirituelles n’ayant pas été mises à jour, et dont les préceptes sont plus ou moins éloignées des concepts de liberté, d’amour et de respect que propose l’amour vrai, l’essence de la conscience originelle, qu’elle soit incarnée dans un corps ou pas.

Ces croyances sont aussi imprégnées des principes d’une société qui s’est lentement construite sur une certaine forme d’oppression, de nivellement des individualités, avec des normes, et des étiquettes pour les “anormaux”, des valeurs qui tuent la créativité et laissent peu de place à l’expression libre de la valeur amour sous toutes ses formes.

Voilà pourquoi on m’encourage depuis l’invisible à écrire ce texte. Et pendant que j’écris je sens bien l’empressement des ancêtres à délivrer ce message. C’est un message d’amour avant tout. Un message qui dit simplement (et je te transmets ci-dessous ce que j’entends en clairaudience) :

« Gardez uniquement ce qui vous laisse libre et vous apporte de la joie. Abandonnez les dieux vengeurs ou les épreuves initiatiques. Tout cela n’a aucune autre réalité que celle de vos croyances. Soyez libres comme nous le sommes ici dans l’invisible. Cela est possible aussi dans la matière si vous choisissez avec discernement à quoi vous donnez votre énergie créatrice. Sachez que la négativité n’est ni une fin ni un moyen. Le seul moyen de s’élever est de se libérer de ce qui fait mal, de ce qui enferme, de ce qui engendre sévérité et ascétisme.

Nous sommes vos parents et vos amis, vous êtes nos émissaires dans la matière et nous sommes vos conseillers de l’invisible. Nous sommes de la même famille, de la même équipe. Nous vous disons cela en connaissance de cause car nous avons vécu cela nous aussi.

Inventez des histoires, croyez en des symboles mais ne transformez pas ces histoires en dogmes. Les symboles ne sont que des métaphores pour expliquer la vie. À chaque époque son langage et son degré d’éveil. Tout ceci n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre.

Inventez votre façon d’être en lien avec le Grand Tout. Celle qui vous permet de vibrer la joie. Car c’est la joie qui nous rapproche, nous dans l’invisible et vous dans la matière. Nous ne vous sommes pas supérieurs, nous sommes comme vous et vous êtes comme nous. Pour nous retrouver et nous ressentir auprès de vous, vous avez seulement besoin de retrouver la liberté du cœur. Et cela ne peut pas se faire sous la contrainte d’un dogme d’où qu’il vienne et si ancien soit-il. »

La transmission médiumnique s’arrête là pour aujourd’hui. Je remercie les Anciens.

Le manque de souplesse des vérités spirituelles

Au cours de l’évolution de l’humanité, nous avons découvert différentes choses et développé des sciences que nous acceptons la plupart du temps de faire évoluer au fil de ce que nous observons. Ainsi les mathématiques évoluent, la sociologie évolue, la médecine évolue, etc. En fait tout ce que nous avons accepté comme vrai évolue. Tout ce que la majorité considère comme réel évolue.

Selon moi l’évolution des vérités spirituelles est figée par le fait que la majorité d’entre nous préfère reléguer tout ce qui concerne l’invisible, au domaine des croyances. On ne s’en occupe pas, on ne le questionne pas, on ne l’étudie pas sérieusement ou pas assez publiquement. Tant qu’on ne peut rien prouver faisons comme si ça n’existait pas vraiment et laissons cela aux illuminés et autres perchés.

Ainsi le domaine spirituel est laissé en pâture à nos esprits angoissés par le changement et conditionnés par les oppressions passées menées par d’anciens maîtres spirituels ou religieux. On ne doit pas questionner le divin. Et ce sous toutes les latitudes. Et nous n’osons plus remettre en question ce qui a été dit il y a si longtemps et qui a forcément été déformé au fil du temps.

Pour ma part je pense que les prophètes du passé sont des médiums comme ceux que l’on trouve aujourd’hui. De simples hommes et femmes qui ont su capter des messages dans l’invisible, qu’ils ont transmis à leur entourage avec plus ou moins de précision. Car eux aussi avaient de traumatismes non guéris et des compréhensions limitées par leur système de croyance inconscients.

Et je ne parle pas seulement des prophètes liés aux religions, je parle aussi des grands médium auxquels on se réfère aujourd’hui dans le milieu de la spiritualité comme Alan Kardec ou Chico Xavier pour ne citer qu’eux. Je parle aussi des traditions chamaniques ou vaudou ou de magie noire, blanche, verte et rouge et autres traditions spirituelles anciennes. En fait je parle de tous les systèmes qui ont servi à traduire le message divin et à le rendre compréhensible et applicable aux humains des époques où ces messages ont été reçus.

L’erreur que nous faisons, nous humains d’aujourd’hui, est de refuser de questionner ce qui a été découvert à l’époque. Est-ce encore adapté à ce que l’humain est devenu ? La conscience évolue tout comme la matière évolue. Ce que nous sommes capable de comprendre évolue en même temps que notre ADN. Ainsi ce que l’on pouvait comprendre du message divin à l’époque, est forcément à mettre à jour maintenant que nous avons un peu plus éveillé nos consciences à de nouveaux angles de vue et à des choses plus complexes. Mais si l’humain se réfère uniquement à une version obsolète de la conscience universelle, alors où va l’humanité ?

Certaines choses étaient vraies, justes et utiles à certaines époques. Elles ne le sont plus aujourd’hui. Pourquoi ne pourrions-nous pas appliquer notre esprit logique et scientifique pour aborder et observer le monde invisible, et ainsi nous donner la possibilité de capter de nouvelles informations plus adaptées à ce que l’être humain est devenu, plus adaptées aux difficultés que nous rencontrons aujourd’hui, à notre langage et nos compréhensions d’aujourd’hui ?

La spiritualité devrait avoir le droit d’évoluer tout comme le font les sciences, grâce à l’observation de ce qui est aujourd’hui perceptible, compréhensible, et à un nouvel examen des anciennes compréhensions et phénomènes, à la lumière de nos connaissances d’aujourd’hui.

En résumé : gardons notre esprit critique, osons nous (re)poser des questions, osons nous défaire de la docilité imposée par les anciens dogmes et réapproprions-nous ce domaine de l’invisible. Non pas pour le niveler et en faire une nouvelle prison, mais pour nous débarrasser des croyances qui font peur, de celles qui enferment l’esprit, et nous autoriser à rester des êtres à la fois spirituels et pragmatiques. Et ainsi nous transmettrons aux génération futures cette autorisation à mettre à jour les connaissances spirituelles, pour plus de justesse et plus de liberté.

J’espère que ce texte aura été utile à ta réflexion. Je te dis à bientôt pour d’autres partages spirituels 💖

Je suis Marie, âme sensiblecréative et spirituelleneuro-atypique (THPI+TSA+TDAH), amoureuse de la vie et du bonheur.

Ancienne coach et thérapeute holistique, je suis aujourd’hui auteure et je continue d’accompagner celleux qui le souhaitent à travers mes textes, podcasts et ouvrages.


Pour recevoir mes prochains article automatiquement, abonne-toi ci-dessous. Pas de bla-blas superflus ni de messages de vente, juste mes articles de blog.


A découvrir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :